DustnenFeul 22: L’Albatros (ddo/mc)

 

Résumé : le vaisseau Brau Koli se pose en catastrophe.

[I]ci la THK Niussu, vivez en direct bien logé dans votre capsule les catastrophes les plus dramatiques sans vous faire le moindre bobo !

Nous étions là lors du passage du Tsunami de Lavta Véssail où périrent des millions de formes de vies, nous étions là aussi lors de la prise d’otage du vaisseau imprial de Monédsinge et je tente en vain d’oublier ces images à jamais gravées dans ma mémoire de la famille impriale égorgée par les Fli-bustiers…

Nous sommes là aujourd’hui pour la tentative d’apornissage en catastrophe du Brau Koli qui selon la TMM s’est fait hacker par un émissaire de Phénol mais vous connaissez déjà l’imbroglio politique qui en découle…
sfk-2

Cher visionneur, visionneuse c’est le LiveKommentateur Fudpo qui vous parle depuis la tour Philate de Pornia d’où je commenterai en direct l’apornissage sans doute catastrophique du Brau Koli sur la cette même planète. Je vous rappelle que cet événement est sponsorisé par la convention philatélique des intergalaxies, événement auquel vous êtes chaleureusement convié, j’y ai moi-même vu des timbres chers amis qui m’ont littéralement coupé le souffle.

Nos drones-caméras THK automatisés sont autour du Brau Koli, Je vous rappelle que les paris sont arrêtés et que la cote est de 1257 contre 1 pour une destruction totale du vaisseau.

landing-pornia6Ah…Voici les premières images, On voit que le pilote Maya Kovski a choisi un angle de 18,569 degrés, ce qui ne serait pas mon choix si j’étais à sa place mais entre nous soit dit je préfère vivement la mienne, de place.

 

p-3Voilà notre camera terrestre qui vient de le repérer. Vous voyez en passant que le jour vient à peine d’arriver, il fait ici un temps magnifique, raison de plus pour venir passer un séjour chers amis car pour moins de 26,5 T Kureen-ssy la journée vous pouvez loger dans un des nombreux Darumhotels et avoir le privilège d’apprécier les timbres les plus intéressants de toute la galaxie.

 

p-4… Oh mon dieu c’est affreux le Brau Koli est bien trop penché en avant chers amis je peux sentir d’ici d’où je me trouve à la tour Philate les ondes de peurs et d’angoisse des nombreux passagers qui sont très probablement en train de vivre leurs derniers instants je dois vite reprendre une gorgée de Spritnergie et voilà, cette impression est un peu passée grâce aux sucres euphorisants.

 

p-last… Aïe….Il touche le sol mes auditeurs et amis et depuis la tour Philate on a pu ressentir une sourde vibration… il est en pleine vitesse dans un champ de vapeur rose je doute fort que le fuselage du vaisseau puisse supporter de telles vibrations …

 

tour-philate-9je retiens mon souffle…… Le vaisseau perd en vitesse…. Oh mes aïeux, eux aussi dans la sphère du spectacle et de l’audiovision…..C’est incroyable… Il l’a fait !!!.

Le vaisseau est intact !!!! Vous pouvez voir au loin la tour Philate où je me trouve… Les larmes me viennent quand je pense à toutes ces vies sauvées. Regardez ce paysage magnifique, le jour est levé, il fait 26 degrés. La température de l’eau est à 37 un léger zef vous permettra de faire un peu de windsurf pour peu que vous veniez sur la merveilleuse Pornia…

 

tour-philate-7

Splendide dernière image de notre drone où l’on peut voir encore une fois la tour Philate qui héberge la convention philatélique des inter-galaxie, les nombreux Darumhotels qui vous proposent des hébergements à tous les budgets, et le Brau Koli en contrebas. C’est exclusif sur la THK Niussu mes auditeurs le Brau Koli, hacké par Phénol, a pu se poser intact, je dis bien intact sur la planète Pornia. C’est un exploit et je m’envole hélico en illico sur les lieux pour interviewer le commandant du vaisseau un certain Maya Kovski qui vient d’entrer dans les annales des pilotes de vaisseau de transport intergalactique… Nous nous retrouvons juste après la pub.

A suivre

 

© Davido

 

DustnenFeul 21: Les dernières heures du Brau Koli (ddo/mc)

Résumé :
Fodzep fait partie du vaisseau de secours qui doit rejoindre la planète Pornia pour assister le Brau Koli lors de son apornissage.

 

[P]oser un engin de transport intergalactique est une des choses les plus périlleuses dans le domaine du pilotage interspatial. Le Brau Koli comme l’Albatros cul-de-jatte de Sben n’est pas fait pour se mouvoir sur terre. Il orbite autour d’une planète, attend son chargement puis en rejoint une autre. Ce n’est que dans des situations d’urgence qu’il doit renoncer à l’apesanteur et toucher un sol où il restera à jamais puisqu’incapable de repartir, il y sera totalement démonté.

Le taux de réussite pour poser intact un vaisseau de ce type sur une planète dont la force gravitationnelle est comprise entre 7 et 15 m/s2 est tellement bas qu’en général les pilotes préfèrent toutes autres solutions à celle-là.

Au sein du Brau Koli, une voix fluette multitraduite annonce à tous les passagers l’imminence de l’apornissage. Un silence de mort règne dans tous le vaisseau.

Dans un silence plus absolu encore, celui de sa cabine, le commandant Maya Kovski exerce un vide mental qui lui permet de sentir au mieux les vibrations du vaisseau. Il cherche le meilleur positionnement avant l’entrée en atmosphère, l’angle parfait de pénétration du gigantesque vaisseau, au micron près, en tenant compte d’un vent de vitesse 48-7-2 rafales 3-21-7, de direction 17° Est-nord-Est, et d’une pression atmosphérique de 22 hectoBarnabés.

bk-landing-1Au même moment, Siren B42 prie les dieux maritimes de sa planète d’au moins l’épargner, elle et ses poissons mire favoris.

bk-landing-5Slobodo, tétanisé, respire bruyamment un air qui s’amenuise petit à petit dans ses poumons asthmatiques.
bk-landing-7-2Mud Dmu Umd Dum Udm Mdu se tien(nen)t regroupé. Chacune de ses multividualité tente de rassurer l’autre.
bk-landing-0Les Poupoulous Crom du vaisseau entament un de leur 127 chants liturgiques atonaux.
bk-landing-2Le stipule est en état d’extrême concentration telle qu’une étrange luminescence se dégage de lui.
bk-landing-4-stipBop est un peu calmé depuis le passage en hypervitesse et la mega dose d’hypodermie que lui ont infligée les services de sécurité du vaisseau.
bk-landing-4-bopLes Vod-Kapuhms qui ne sont pas assignés à une tache spécifique attendent dans leur siège l’éventualité d’une fin de leur existence.
bk-landing-4-vkpRagmen-celui-qui-connait-les futurs-mais-n’en-dit-jamais-rien est au bar et se saoule à la liqueur de moul ; chacun tente de savoir si c’est un bon ou mauvais présage. Certains font des paris. Les espèces les moins évoluées intellectuellement misent leurs économies sur une destruction totale du vaisseau.
bk-landing-3-2Ça y est, le Brau Koli pénètre l’atmosphère de la planète rose…

A suivre

© Davido

 

DustnenFeul 20: Fodzep (ddo/mc)

Résumé :
Oncle Akra fait de la poésie en attendant le retour de son serviteur Philiopin
L’identité de celui qui menace Frankygnol, Dbeurg et Davido est un Space Folder Killer qui possède un moyen de déplacement intergalactique vraiment efficace… Enfin, c’est ce que prétend Davido, le dessinateur de ces chroniques…
Le Brau Koli s’approche de Pornia et la TMM y a dépêché un vaisseau de secours.

1 2-cjpg 3-c 4c 5-c 6-c 7A suivre

© Davido

Oncle Akra cantonne en Noramarh (fky, ddo/mc)

Voilà ce fier glaïeul
dans le champ, il est seul
le givre le recouvrant, comme défunt son linceul,

Et moi le bisaïeul,
Qui perdit la battle
je revois dans mes songes la planète DustnenFeul…

 …

1 2

 

carteakramankonneman

Et au dos de la carte postale :

Chers Journées Imaginaires

Une cure massive de solitude me laisse le loisir de rédiger une fiche technique à l’attention de votre intéressant opuscule, mais je n’en ai malheureusement toujours pas trouvé le thème.

Ce n’est pas très grave si vous n’avez pas de nécessité de rendement, mais si d’aventure vous souhaitiez une documentation pointue sur un sujet ciblé par votre curiosité aiguisée et votre acuité perçante, vous trouverez toujours en moi un rédacteur enjoué.

Oncle Akra Toussaint-Jour

 

A suivre

© Frankygnol, Davido

 

Eléonore Dussud (fky, ddo/mc)

Résumé :
Les Poupoulous Crom sont pointilleux quant au contenu de cette saga (ici).
Une menace de dévitalisation pèse toujours sur les hauteurs si ils ne sont pas à la auteur…
Euh non c’est l’inverse (orthographiquement parlant).

1« …. Comment, dans un univers où les vaisseaux de la TMM mettent un tel temps de voyage entre DustnenFeul et Pornia, le digne employé des Poupoulous peut-il parcourir des siècles-lumière (100 000 selon ses propres termes) censés séparer les deux lieux de l’article, alors qu’il se trouvait précisément sur l’autre lieu il y a environ un mois earthien de cela ?
Ou alors est-ce que Davido et son ancêtre se sont également déplacés depuis, mais ça ne fait jamais que 100 000 demi-siècles (soit 50 000 siècles pour les plus matheux d’entre nous) à parcourir à la vitesse de la lumière, soit combien à vitesse de vaisseau ?….
Ou alors cet émissaire est-il doué de téléportation, mais alors si oui, qu’est-ce que ça lui coûte d’y retourner ?….

Éléonore Dussud »

2 3-2 4-2 5 6-2 7 8 9-2 10 11A suivre

© Davido

 

La lignée des Dbeurgs, la confrérie des Croms (Ddo/mc)

Résumé :
Alors que le scénariste-dessinateur de cette péripétie s’acharne sur la perspective d’un dessin en plongée d’un amphithéâtre peuplé de créatures rigolotes, et que le correcteur-contributeur du récit peaufine le discours de J.C. Inembourg, discours lui-même retranscrit dans ce blog des Journées imaginaires à la page ici… Et bien, dans l’univers c’est le bordel.

Ça a toujours été plus ou moins le bordel me direz-vous, mais là c’est un bordel pénible, voire périlleux, pour les personnages dont nous vous narrons les mirobolantes tribulations depuis maintenant presque une année earthienne.

Je résume donc :

La capsule de Samulfu est en train de s’écraser sur la planète Pétune.

Le vaisseau Brau Koli est en train de s’écraser sur la planète Pornia.

Ma gomme est en train de s’écraser sur le tapis,
tandis qu’un Deinococcus radiodurans est en train de s’écraser sur ma gomme.

La T.M.M. a rompu toute relation diplomatique avec Phénol, Résultamment, la galaxie de Dephternéus se voit privée du plus performant réseau de transport intergalactique jamais conçu, et du système de coordonnées spatiales T.M.M. qui va avec.

Comme je le disais, c’est le Bordel !

 

Pendant ce temps-là…

1

2

3

45-2

Et à des siècles-lumière de là…

6

7-3

8

9-2

10-211-2

© Davido Dbeurg

A suivre

Les chroniques amères : La Cité Uni Vers Cythère de Mepte Mupta (fky+ddo/mc)

vers DustnenFeul & la saga de Samulfu

Les chroniques amères de Jean-Christophe Inembourg :

La Cité Uni Vers Cythère de Mepte Mupta

la planète Mepte Mupta et son système de satélivres d’informations et de précisions (SSLIP)

[C]
hers étudiants bonjour, soyez les bienvenus, vous pouvez vous asseoir, ou vous redresser si votre morphologie vous le permet, mais merci quoi qu’il en soit de conserver une certaine retenue durant mon cours.

Je ne saurais trop insister aujourd’hui en particulier sur ce dernier point. La rédaction des Journées Imaginaires a en effet réussi à me convaincre de la pertinence de diffuser une chronique espècifique dans ses pages, aussi le cours de ce jour sera-t-il entièrement retranscrit dans ses colonnes prochainement.

Vacarme dans l’amphithéâtre, les étudiants se roulent sur leur paillasse aux cris de
« Hip Hip Hip, il pointe au top, Inembourg ! »
et autres frénétiques manifestations d’enthousiasme.

Pr. Inembourg, reprenant la parole par dessus le tumulte, rougissant et visiblement ému :
Merci, merci, je suis touché, mais c’est précisément ce que j’aurais souhaité éviter. Je vous serai donc reconnaissant désormais de limiter vos productions sonores à des questions ou remarques constructives, et de bien vouloir vous abstenir de tout bruit disgracieux ou inopportun dans cette enceinte.

inemb00

inemb-amphi3Nous allons nous pencher (au sens propre, merci de rester correct, vous là-bas !) sur les origines de cet établissement voué à la culture et à l’instruction, ici, sur Mepte Mupta.

Comme vous le savez, c’est suite à la généralisation des tablettes tactiles au cours du XXIe siècle earthien que les tables elles-mêmes, devenues obsolètes, ont disparu des salles de classe. Ensuite, ce sont à l’origine les étudiants en sciences naturelles, il convient de s’en souvenir, qui ont imposé que les paillasses en soient réellement, dans le sens originel du mot. Il a fallu ensuite attendre les « évènements » du 69 pour que soient institutionnalisés les lits à deux places que nous connaissons à présent dans tous les amphithéâtres, et jusqu’aux salles de cours des lycées publics (qui le sont devenus vraiment, publics, depuis que de plus en plus de curieux s’inscrivent en candidats libres afin surtout d’observer les ébats des potaches). Tout le monde se souvient que cette mixité des postes de travail était la première revendication des manifestants à l’époque, et qu’ils eurent évidemment gain de cause suite à une flambée révolutionnaire qui quoique spectaculaire est restée sans lendemains, chantants ou non. Si ce fut un grand soir, permettez-moi de vous dire qu’il eut surtout de remarquable la gueule de bois qui s’ensuivit et qui chez certains perdure toujours. Néanmoins tout le monde ne fut pas astreint immédiatement à l’Astral Skelter, et dans l’euphorie de la victoire, nous avons assisté à une période libératoire où les débordements systématiques rendaient difficile l’accès aux connaissances, d’autant que les pratiques des soixante-neuvards empêchaient la moitié des étudiants au moins de regarder vers le professeur et le tableau.

Certains pédagogues soucieux, dont je m’enorgueillis d’avoir fait partie, ont donc décidé de créer une structure alternative pour un retour aux pratiques studieuses par la chasteté. C’est ainsi que fut fondée la Cité Uni vers Cythère, sur l’îlot Mank-Onneman de Mepte Mupta. L’objectif premier était de fonder une enclave strictement masculine et n’acceptant la notion d’amour qu’entre purs esprits. Cet impératif idéal ne put cependant jamais être appliqué, du fait de la complexité de définir le genre masculin parmi la variété des espèces intergalactiques, du fait aussi de la faiblesse de caractère des instances dirigeantes, et jusqu’au Doyen, qui ne fut jamais ni suffisamment idéaliste ni pleinement refoulé pour qu’un tel rêve prenne corps. C’est une catachrèse, merci de savoir vous tenir dans le fond !

En fait, il ne reste de ces grands idéaux fondateurs que la forme triomphante de nos bâtiments, le nom d’Afro-Deat donné à notre soleil, et l’habitude persistante chez certains puristes (dont je suis) d’exiger de leurs étudiants qu’ils restent assis ou au moins qu’ils conservent une certaine tenue posturale durant les cours. Sous peine de nous voir couper toutes les subventions, et surtout de perdre tout espoir d’enregistrer des inscriptions il faut bien l’admettre, nous avons en effet dû nous résoudre à rentrer dans le rang, et à proposer dans nos structures ce qu’il est convenu d’appeler des conditions décentes, même si ça reste rarement le cas très longtemps.

 

l'indiscipline de certains étudiants oblige les professeurs à rester vigilants

l’indiscipline de certains étudiants oblige les professeurs à rester vigilants

 

les caricatures sont nombreuses

les caricatures sont nombreuses

Je pourrais fort bien me mettre ici à disserter longuement sur les modes de financement que nous avons conservés et développés depuis, sur leur indéniable indépendance à l’égard de tout pouvoir politique, économique, religieux ou espècifique, c’est très efficace, parfaitement ingénieux et imparable, les plus gros consortiums (ndF désolé pour les latinistes, mais ce pluriel est juste) intergalactiques ont depuis longtemps abandonné tout espoir de prise d’influence. Certes, je pourrais, mais cela aurait pour effets cumulés de vider cette salle de toutes les personnes qui ne sont pas des ronds-de-cuir indécrottables, de remplir subséquemment les lieux de perdition des environs, et de me raser moi-même copieusement. Non pas que ce sujet me déplaise, j’arrive à me divertir en pensant que les graphiques ‘en camembert’ sont réellement des fromages aromatisés, et j’imagine toujours un petit bonhomme en train de sauter de l’un à l’autre sur les diagrammes en bâtons. Pour les courbes, il y a de multiples occurrences dans mes souvenirs pour me permettre de me projeter, et n’ayez pas cet œil grivois en traçant dans l’air des formes voluptueuses, ma pratique assidue de la randonnée m’incite plutôt à penser alors à des lignes de crête célèbres ou à des panoramas mémorables. Non, ce qui me rend les cours de comptabilité insupportables, c’est la fréquentation des étudiants que cela attire ; j’aimerais encore mieux retourner m’enfouir dans la terre glaise de mes ancêtres que de devoir subir leur « humour de banquier ».

Alors non, résolument, je resterai sur le terrain de l’analyse espècifique qui me vaut votre fidélité, chers étudiants, vos blagues, boutades, bévues et caricatures espècifiques, ô combien, et le dynamisme, l’éclectisme, la fougue … je me lancerais bien dans tout l’alphabet pour lister en un acrostiche affriolant les caractéristiques de vos assemblées, avant d’en venir au final à leur variété wonderful, xénophile y zygomaticante, mais ça nous ferait sortir des limites temporelles imparties à ce cours. Sachez donc simplement que j’apprécie votre intérêt et n’en attendez pas plus de ma part.

Intérêt d’ailleurs fort justifié, soit dit sans froisser mes collègues spécialistes de disciplines moins passionnantes, et intérêt encore démultiplié si c’était possible lorsqu’il s’agit de nous ouvrir à l’étude de Mepte Mupta. – Oui, c’est encore à ne prendre qu’au sens figuré, merci.- C’est en effet peut-être sur le terrain de l’égalité inter-espèces que la réussite de la Cité Uni Vers Cythère est la plus admirable. Et pas question de quotas, ou de quelque autre subterfuge bureaucratique et paperassier pour arriver à cet enviable résultat, mais simplement une égalité réelle, une écoute attentive et un accueil chaleureux à tous les niveaux, ainsi que des locaux adaptés et en suffisance qui permettent, comme chaque étudiant a pu l’expérimenter à son gré en amateur, de mettre en place des groupes informels d’étude, qui peuvent devenir formels, des ateliers d’échanges collaboratifs, des ateliers dirigés, et toutes les autres formes embryonnaires que peuvent prendre dans leurs débuts balbutiants les happenings pédagogiques qui deviendront peut-être, si la persévérance est là et que la réussite leur sourit, des cours magistraux tels que celui-ci, qui l’est à n’en pas douter, magistral, permettez-moi de le signaler sans fausse modestie.

Acclamations de l’assistance entraînant des vibrations du milieu continues, de la vibration des planchers par piétinements jusqu’aux sifflements hyprasoniques des langues de Vimères, et sur une bonne part du spectre électromagnétique démarrant bien avant les ultra-violets pour les rayonnements des regards des Terponides les plus ardents et passant par tout le spectre visible pour les productions des espèces photo-émettrices, tout l’infra-rouge évidemment du fait de cette chaleur animale enthousiaste, et jusqu’aux trépignements d’ailes des Lutropes qui ne sont perceptibles aux earthiens que sous forme d’ondes radio.

Merci, cela me permet de conclure en vous rappelant que dans l’Indice de Pertinence et de Performance qui classifie et hiérarchise sur diverses échelles les cours et ateliers, la part relative à l’applaudimètre – si j’ose utiliser cette expression désuète et à coup sûr réductrice dans votre cas – est prépondérante dans le choix de l’étage attribué au cours. Et ce n’est pas un hasard, ou une volonté formelle et délibérée de vouloir représenter plus prosaïquement la culture se répandant sur le monde, mais c’est la seule solution pour que les autres cours puissent se tenir décemment en parallèle et pour être certains que les bâtiments tiennent en cas de succès excessif tel que celui-ci. La vue plongeante et l’horizon dégagée ne sont donc pas non plus un favoritisme à l’usage exclusif des cancres de derniers rangs des cours les plus appréciés, mais seulement un bénéfice secondaire, diraient certains, d’une mesure de prudence élémentaire par ailleurs fort décorative lorsqu’on observe les tours d’enseignement au crépuscule.

Pour ceux, celles et ceucelles parmi vous qui apprécient les soirées diapos, j’ai d’ailleurs pensé à vous ramener ici une photo de vacances d’un confrère où l’on peut contempler ces superbes édifices, mais si, en arrière plan, ne soyez pas voyeur ! et pour les plus assidus d’entre vous, vous trouverez l’intégralité de l’épisode chez notre vénéré diffuseur du jour par là, je ne dis pas ça parce que j’ai eu l’honneur de donner de ma personne (pas au sens propre, je vous prie de me croire !) pour sa rédaction, je signale même aux collectionneurs de raretés qu’ils trouveront ici reproduit un des rares clichés aériens existants de l’île de Mepte Mupta, utilisé comme illustration dans un article du même confrère.

© texte Frankygnol – illustrations Frankygnol & Davido

DustnenFeul 19: « la 2 chevaux du Val Qui Rit » ddo/mc

(Vers quinze jours conventionnels plus tôt)

Quinze jours conventionnels plus tard, l’Onde Noire de la dernière capsule de secours du Brau Koli parvint à la TMM, et voici ce  qu’ils purent analyser.
petunissageRetranscription après 2 passages du traducteur automatique :

Document BW45872-Brau Koli
1100 dk de Pétune, temps intergalactique 5,665892155,
position T.M.M. : 5/656,5218/56622/B12

BIWO-BIWO-BIWO-BIWO-BIWO-BIWO….. (sonnerie d’alarme de la capsule)
Ko_7 : « le gastérobipode vient de perdre connaissance, il faut qu’on se pose au plus vite ! »
Fossathan dDrhattu Emèmopir : « quelqu’un peut-il éteindre cette alarme, je ne tiens pas à passer mes derniers instants dans ce vacarme ! mettez plutôt la « 2 chevaux du Val qui rit » de Vague-Nerfs, ce sera d’un meilleur effet ! »
un Poupoulou crom : « Crom ! »
Officier Zempack : « Fermez-la ! j’essaye de poser ce bolide, je n’ai jamais piloté un appareil de la T.M.M. Et on est à bout de carbu ! »
Fossathan dDrhattu Emèmopir : «Dans ce cas laissez-moi les commandes, on aura plus de chance de s’en tirer ! »
Officier Zempack : « Fossathan, Vous êtes plus doué pour donner la mort que pour sauver des vies »
Fossathan dDrhattu Emèmopir : « très drôle, Zempack !, vos commentaires polluent désormais mes dernières secondes d’existence.»
L’autre Poupoulou crom : « Crom ! »
Ko_7 : « oui, taisez-vous !, laissez-le faire ! »

Fin du premier document.

petunissage2le 2eme document est pris par l’Onde Noire alors qu’elle décide de s’éjecter de la capsule. On y voit la capsule pénétrant dans l’atmosphère Pétunienne, une fumée derrière elle indique le niveau critique de Polopompiste.

Ce sont les ultimes éléments que le Méga-réseau put stocker sur Samulfu, Fossathan dDrhattu Emèmopir, Ko_7, Officier de Police intergalactique de 2eme Grade Zempack de l’adjudication B248-lo-zone, Poupoulou Crom, Poupoulou crom, et Hmhfd.

Ont-ils survécu dans leur tentative de Pétunissage ? Sont-ils sains et saufs ? La médiatosphère répond désormais «info indisponible» à cette question et catégorise leurs fiches d’existence en «disparu, probablement mort» dans le tableau du recensement des espèces tenues à être recensées des intergalaxies.

Pendant ces 15 jours qu’il a fallu à l’Onde Noire pour parvenir au siège de la T.M.M., la galaxie de Depthernéus rompit toute relation avec la T.M.M., leur interdisant les voies spatiales la traversant. Phénol comme à son habitude ne fit aucun commentaire. Chronicasteur Fudpo fit la une de « Men of the Universe » et dopa son audience de 18 pour cent. Le Brau Koli ne se trouve plus qu’à quelques UT de Pornia.

bd-3-1

L’équipe d’investigation de la T.M.M. passa de nombreuses U.T. à essayer de comprendre ce que Fossathan voulait dire par « la 2 chevaux du Val Qui Rit »

© Davido

DustnenFeul 18: Chronicast (ddo/mc)

Le flash spécial de la THK Niussu va vous tenir informé des derniers événements sur le Brau Koli.
fudpo
Chronicasteur Fudpo – Bienvenue sur THK-Niussu, le flash spécial d’information des inter-galaxies présenté par moi-même c’est-à-dire Chronicasteur Fudpo !
(applaudissements enregistrés dont l’onomatopée approximative ferait « clap clap », si ce n’était la présence de BanhoBf, et du coup ça fait plutot « clambbmmb-clap-clap clambmmmb »)
Aujourd’hui l’actualité est dominée par cette mutinerie sur le vaisseau de transport de passagers « Brau Koli » de la compagnie T.M.M. aux abords de la région de Ten Maé et à destination de la planète Pornia, dont nous vous rappelons la convention philatélique intergalactique qui débutera dans  5,617 UT. Mutinerie qui paraît surprenante pour un conglomérat aussi important que la T.M.M., c’est pourquoi j’ai avec moi aujourd’hui sur le Plateau Mr Fodzep, porte-parole de la T.M.M.
Petit rappel des faits, au départ il semblerait que les problèmes aient commencé avec cette grève de vos Rads singueurs embarqués n’est-ce pas ? Comment pouvez-vous expliquer cette insurrection ? Vous avez toujours une méta télépathe sur le vaisseau qui devrait avertir et endiguer ce type d’insubordination ?

Porte Parole Fodzep- Certes, Chronicasteur Fudpo, nos Méta télépathes sont les meilleurs qu’une compagnie commerciale de transport d’espèces pensantes puisse employer.

CF- Comment expliquez-vous donc alors qu’une sous espèce au potentiel psychique terriblement réduit puisse entraver le bon déroulement du voyage ? C’est insensé ! Insensé ! Insensé ! (scande le chronicasteur d’une voix particulièrement désagréable et qui s’enraye sur la dernière syllabe)

PPF- Je suis d’accord avec vous, c’est insensé et impossible me permettrai-je d’ajouter. Après les analyses de notre comité de crise qui a visionné l’ensemble du diagramme des données de méta-télépathie du voyage du Brau Koli, nous nous autorisons à conclure que les Rads Singueurs ne sont qu’un pedgaz de troyeub dans tout ceci.

CF- Ha bon ?

PPF- Vous dites « Ha bon  » Cher Chronicasteur Fudpo aussi me permettrai-je de continuer car j’ai senti que ce « Ha bon » exclamatif était une demande déguisée afin que je continuasse mon explication, vous noterez que je n’ai aucune gène à employer l’imparfait du subjonctif en de telles circonstances et c’est normal quand on est porte-parole à la T.M.M…. Oui, cette révolte des Rads singueurs nous a fait baisser notre garde tandis qu’un individu autrement plus puissant s’est infiltré dans notre système de sécurité.

CF- C’est passionnant Porte-Parole Fodzep mais je vais vous interrompre le temps de passer un spot commercial.


23-3

CF- Nous voila de nouveau avec Fodzep chers auditeurs et je vous rappelle les faits :
« Le Brau Koli, vaisseau de transport de la TMM, est sujet à une mutinerie, et pire que ça, une vraie révolte. Si j’ai bien compris les Rads singueurs ont ouvert le compartiment de Bop qui a saccagé le compartiment des créatures dangereuses, les libérant. Ces dernières n’ayant pas mangé depuis 8 UT ont pénétré dans les autres compartiments et ont dévoré… combien de voyageurs ?

PPF- Nous ne pouvons l’affirmer pour le moment mais sans doute que les passagers dévorés dont nous ignorons le nombre à cet instant feront le malheur de tout ceux ou celles qui les connaissaient, ou auraient connu pour peu qu’elle n’eussent point été dévorées.

CF- Ne noyez pas des piscinistes Porte-Parole Fodzep, et penchons-nous sur les stratégies que vous auriez dues mettre en action pour enrayer ce carnage. Vos Vodkapums dont vous vantez à tout va les mérites navigatoires, je pensais qu’ils étaient connus pour figer le temps en de pareilles circonstances ?

PPF- Les Vodkapums peuvent intervenir localement et sur les espèces de masse volumique et densité petite et moyenne c’est-à-dire inférieure à 123 mvd/z2. Nous transportons plus de 2122121 espèces dont près d’un quart qui dépassent ce seuil, Chronicasteur Fudpo.

CF- Ils sont donc moins efficaces que les spots commerciaux de la T.M.M. ont bien voulu nous le faire croire !!! Allons au plus pressé, est-il possible d’extraire du vaisseau les passagers les plus VIIP c’est-à-dire les plus very important intergalactic persons si je suis encore condamné à  traduire cet acronyme ?

PPF- Oui, nous avons essayé mais les 3 navettes de sauvetage prévues à cet effet ont été dérobées.

CF- QUOI ?!!!

(ici le volume sonore du Chronicasteur est tel que Fodzep est projeté en arrière contre le mur du plateau, à moitié assommé, un spot publicitaire interrompt momentanément le programme et quelques minutes plus tard on retrouve le chronicasteur Fudpo et le porte parole Fodzep assis à la même place qu’avant, une infirmière bandant la tête de ce dernier.

CF- Mesdames et messieurs et bigenres, et transgenres et non-genres, nous sommes en compagnie de Fodzep le PP de la TMM qui vient de nous annoncer que les 3 navettes de secours du Brau Koli qui auraient pu sauver les passagers les plus importants dans ce désastre, c’est-à-dire les quelques 217 VIIP du vaisseau Brau- Koli, d’ailleurs on me signale qu’un chanteur du groupe Assez D’Essais s’y trouvait, même si je n’aime pas leur dernier album, bref, ces navettes ont été dérobées…. Si je n’étais pas le chronicasteur attitré de la THK et donc tenu à ne pas utiliser d’injonctions blasphématoires, je dirais « Par les limaces gluantes et glissantes sur les cuisses des danseuses géantes de Madh Moizel !!!!, voilà qui est singulièrement peu plausible ! » qu’avez-vous à ajouter Fodzep ?

PPF- Oui, je tiens à m’expliquer là-dessus car je sens pointer une once d’ironie dans vos propos…  Hum… Profitant du désordre lié à la libération de Bop, 825 rads singueurs se sont échappés à bord d’une des capsules de sauvetage. Mais rassurez-vous nous tentons d’en prendre le contrôle à distance afin de la diriger vers le trou noir de Barel Barape.

CF- Bon… soit… mais les 2 autres ?

PPF- La première a été volée par l’un des cameramen à bord, qui a paniqué au tout début de la grève, nous l’avons arrêté alors qu’il se posait sur Papémam. C’est regrettable car il était seul à bord alors que cette navette pouvait contenir 8000 passagers de taille moyenne.

CF- Brillant ! Absolument brillant, et la troisième ?

PPF- Et bien quelques passagers… au nombre de 7 si l’on en croit les données de méta télépathie, ont utilisé cette dernière navette. C’est une capsule de secours de petite taille qui n’a que quelques heures d’autonomie, nous pensons qu’ils vont se poser sur Pétune, la réserve biologique où il est interdit de se poser. Je tiens à le rappeler car cela nous empêche à l’heure actuelle d’y aller et de savoir qui ils sont et s’ils sont des VIIP ou pas. Pétune est une réserve où il est strictement interdit d’aller car son écosystème est préservé. J’ai toujours trouvé cette idée de préservation ridicule alors que le potentiel économique de Pétune est loin d’être négligeable, nous avons à plusieurs reprises rédigé des demandes exceptionnelles d’exploitation et…

CF- Oui, ce n’est pas cela dont il est question Fodzep ! (voix très enrayée) Qu’attendez-vous pour envoyer une équipe de secours sur le Brau Koli par tous les démons !

PPF- Ce n’est plus possible, le commandant de bord à jugé bon de passer en hypervitesse afin de ralentir la progression carnassière des créatures de type S-C. Nos équipes de secours se dirigent vers Pornia où nous avons établi un point de rencontre…

CF- Vous rendez-vous compte de la calamiteuse gestion de cette situation de crise que vous venez de m’exposer ? La TMM est-elle laxiste à ce point pour laisser des créatures de niveau inférieur s’emparer d’un navire de plusieurs zillions de T kuren-ssy ? La TMM se fiche-t-elle du scandale intergalactique qui va retomber sur elle ?

PPF- Non, bien évidemment, mais vous ne m’avez pas laissé finir Fudpo

CF- Chronicasteur Fudpo je vous prie, je suis visionné par près d’un zilliard d’auditeurs en ce moment même, et je n’apprécie pas le manque de courtoisie.

PPF- Chronicasteur Fudpo, nous pensons que les rads singueurs n’ont pas pu se rebeller de la sorte. Ils ont bénéficié d’une aide interne, aide qui s’est servie du mouvement de grève pour infiltrer notre système de sécurité, et ensuite manipuler certains des passagers. Nous pensons que cette infiltration n’a pu être réalisée que par un super hacker, un maître en Méta Télépathie Psychokinétique. C’est un acte de piraterie minutieusement préparé. Je suis autorisé à révéler que nous suspectons qu’il s’agisse, notez de nouveau l’emploi du subjonctif, d’une attaque dirigée par Phénol lui-même.

CF- QUOI ?!! (volume sonore important, Fodzep est projeté en arrière contre le mur du plateau, un spot publicitaire et quelques minutes plus tard )
23-4

CF- A toutes celles et ceux qui viennent de se connecter, je vous rappelle que Mr Fodzep vient d’accuser Phénol d’acte de piraterie sur un de leurs transporteurs intergalactiques… Mr Fodzep, permettez-moi une petite question, avez-vous toute votre raison ?

PPF- Oui, au dernier test d’équilibre psychique j’ai un score de 126.

CF- Moi je suis à 172 , mais 126 c’est pas mal… Bien, continuons, vous accusez « Phénol », l’un des 5 représentants du conseil de sages des inter-galaxies, c’est-à-dire une des 5 personnes les plus importantes et influentes de toute l’inter-galaxie, et même moi Fudpo, à côté, je suis telle une crotte de fourmi dans un marécage cénobite, Phénol donc, le Phénol, qui est adulé par la majorité des habitants de sa galaxie, la galaxie Dephternéus, dont on dit qu’il y apporta la paix et la tranquillité, et dont le taux de popularité sur Dephternéus dépasse le mien de 7,756251 points !  Phénol donc, de se livrer à un acte de piraterie sur l’un de vos vaisseaux. C’est bien ça monsieur Fodzep… Vous faites cela au nom de la très respectable T.M.M. c’est bien cela ?

PPF- Tout à fait ! Mon président Toh Massu Mol en personne me charge de cette mission.

Bouche bée du chronicasteur Fudpo.

CF- Dans ce cas permettez-moi solennellement de déclarer cet entretien « le moment ultime de ma carrière de chronicasteur » ! Mes chers auditeurs et auditeuses et auditifs. Laissez-moi savourer ce moment. Je vous envoie 5 spots publicitaires tandis que je vais aller faire un petit jogging dans la parc tout proche. Nous nous retrouvons juste après !

 

© Davido

DustnenFeul 17: Fossathan (ddo/mc)

Résumé des épisodes précédents :

Et tout d’abord Merci à tous les Poupoulous Crom pour l’enthousiasme que vous inspire cette saga. Désormais nous nous empresserons de la tenir à jour mes collègues et moi-même…
Si par hasard vous aviez à dévitaliser l’un d’entre nous dans le but d’exprimer votre mécontentement (légitime) par rapport à tel ou tel aspect de cette BD numérique, Je suggère que vous commenciez par « Dbeurg » mon ancêtre de Néandertal ici à mes cotés, dont les contributions sont de loin les moins importantes, imaginatives, et scénaristiquement judicieuses.

Le résumé donc…. Et bien dans le vaisseau Brau Koli une grève a éclaté et les passagers commencent à avoir faim. L’un d’eux n’hésite pas à dévorer un Poupoulou qui passait par là (là c’est une idée de Dbeurg).
Auparavant un individu (sans doute un passager) a infiltré le système télépathique de sécurité du vaisseau. L’équipe de navigation s’empresse de savoir qui c’est.
Le commandant de bord s’entretient avec un multividu qui semble en savoir long sur le hacker recherché.
Samulfu, le héros principal de cette histoire est perdu dans le dédale de couloirs du vaisseau.

1 2 3 4 5 6 7 8-3 9 10corec 11 12corec 13 14 15 16 17 18 19 20corec 21 22 23 24 25dbeurg
À suivre

© Davido